Rechercher
  • Édith Lacroix

Où t’en vas-tu, petite étoile?

Mis à jour : nov. 15

Parce qu’être maman d’un enfant atteint d’une maladie MPS sévère, c’est le voir filer dans un ciel obscur en perdant peu à peu son éclat… Parce que la maladie lui enlève déjà ses acquis, notamment ses habiletés à distinguer les couleurs, à compter, à être propre, à reconnaître les marques de voiture…

La première étape vers des jours meilleurs? La sensibilisation à la maladie.

La deuxième? Le remède qu’on attend toujours.

La troisième? L’amour; celui qui transcende tout.

Où t’en vas-tu, petite étoile?

Où t’en vas-tu, petite étoile?

Tu as perdu de ton éclat

Comme si dans un petit coin noir

Tu avais laissé ton pesant d’or

Que deviens-tu, petite étoile?

Tu brilles de moins en moins fort

Je le vois bien, sans trop d’efforts

Même si toujours à mes côtés

La plus précieuse de mon ciel d’éternité

Ta lumière fléchit; elle se fatigue

Ton rayonnement tantôt si ardent s’amenuise

De l’injustice, de la souffrance il s’épuise

Mais sache, ma petite étoile

Pour toi, je brillerais de tout mon être

Et si j’avais tout l’or du monde

Je n’hésiterais pas une seule seconde

Je ferais de toi une éternelle planète.

Mais où t’en vas-tu, petite étoile?

Dans quelle lune tombes-tu?

Sa face sombre t’attire vers elle

Dans ses cratères d’une profondeur perpétuelle

Petite étoile

Tes rayons s’éloignent peu à peu de moi

Mais tes mains qui me touchent

Elles

M’agrippent

Confirment que toi aussi

Tu te sens perdre pieds

Où t’en vas-tu, petite étoile?

Ton regard soutenu s’accroche au mien

Qui scintille, sois rassuré

De tout l’amour que pour toi, il contient

Tes « je t’aime » stellaires

N’atteignent presque plus ma galaxie

Ce trou noir qui t’aspire loin de moi

Nous défie, nous sépare

Où t’en vas-tu, petite étoile?

Tes horizons lointains ne sont pas plus heureux

Je sais cette force maléfique retirant le soleil de tes yeux

Nous nous sommes choisis, pourtant

Parmi tous les astres du firmament

Alors donnons-nous encore un peu de temps

Juste un tout petit bout de fil de soie

Pour tisser la toile de ta vie d’enfant

Où t’en vas-tu, petite étoile?

Tu répètes sans cesse ces identiques rimettes,

Ce même clair de lune

Comme si…

Tu as perdu bien plus que le « do » de ta clarinette

Mais par chance, toujours !MAMAN!

Ce mot plein d’amour qui sonne parfois creux

Jadis débordant, aujourd’hui à peine suffisant

pour englober ce qui subsiste de moi, en toi

Ce qui reste de ton essence.

Mais où t’en vas-tu, petite étoile de mon cœur?

Je t’en supplie, éteins cet injuste compteur

RESTE

Reste avec moi et recouvre ton ardeur

Jouons-nous des pronostics


ENSEMBLE

Récusons ces viles statistiques

RESTE. ENSEMBLE.


J’ai besoin de ta lueur

Plus : il me faut ta chaleur

Pour réchauffer ma terne existence

Reste avec moi, petite étoile

Reste; sois le cœur de ma sempiternelle voie lactée.


Ta maman, Édith xxoxx


4 vues1 commentaire

© 2020

Propulsé par AltInformatique.ca

#OnGardeEspoir

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now